Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les revendications des organismes franco-ontariens en matières d'activités physiques et sportives face au gouvernement ontarien

Rédigé par :: [vendredi 16 décembre 1994 08:29] Denière mise à jour par Kaitie Babin :: [vendredi 21 août 2020 12:00]
Average rating
Année : 1994 Auteur(s) et collaborateur(s) Dallaire, Christine; Thème Francophones
Ontario
Sports
Ville : , Ottawa Maison d'édition : , Université d'Ottawa Résumé
La communauté franco-ontarienne est un groupe minoritaire qui lutte pour sa survie. Les organismes franco-ontariens, notamment ceux qui œuvrent dans le champ social de l'activité physique et du sport, tentent de jouer un rôle important dans le processus de maintien de la communauté. Pour assurer le développement de la communauté, ces organismes recherchent un appui du gouvernement provincial. Cette étude reprend les concepts des études portant sur les groupes minoritaires francophones du Canada, particulièrement ceux de Breton (1964, 1983, 1989), pour analyser le rapport entre les organismes provinciaux franco-ontariens et le gouvernement ontarien, tel qu'il se joue dans le champ des activités physiques et sportives. En effet, cette étude compare les revendications de la communauté franco-ontarienne dans le champ des activités physiques et sportives avec la politique du ministère du Tourisme et des Loisirs de l'Ontario, l'appareil gouvernemental responsable de ce champ d'action. Les résultats de l'analyse qualitative de documents et de textes d'entrevues dévoilent que les organismes franco-ontariens suivent un projet sportif commun visant à affermir la complétude institutionnelle de la communauté francophone de l'Ontario. Ces organismes qui interviennent dans ce champ d'action politique des activités physiques et sportives ont deux types de demandes. En premier lieu, les organismes franco-ontariens veulent obtenir des services en français. En deuxième lieu, les organismes franco-ontariens veulent obtenir des ressources de la part du ministère afin d'assurer la prise en charge de la communauté. Par ailleurs, les résultats de l'analyse démontrent que le gouvernement ontarien a mis en place certains mécanismes pour tenir compte des intérêts de la communauté franco-ontarienne. Toutefois, les organismes franco-ontariens ne semblent pas profiter pleinement des gouvernementaux existants.