Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La mise à l'ordre du jour gouvernemental des enjeux de l'enseignement supérieur en français en Ontario de 2003 à 2020 : retour sur la création de l'Université de l'Ontario français

Rédigé par :: [lundi 28 juin 2021 09:47] Denière mise à jour par Pascale Rioux :: [jeudi 8 juillet 2021 09:49]
Average rating
Année : 2021 Auteur(s) et collaborateur(s) Cardinal, Linda; Normand, Martin; Thème Éducation
Francophones
Francophones hors Québec
Minorités linguistiques
Ontario
Volume et numéro : , 8-2 Revue : , Enjeux et société Maison d'édition : , Enraciner une nouvelle université au 21e siècle Pages : , 19-46 Résumé En Ontario, la revendication pour la gouvernance francophone de l’enseignement universitaire a pris un nouvel élan dans les années 2000 pour aboutir, au mois de décembre 2017, à la création de l’Université de l’Ontario français (UOF). Toutefois, au mois de novembre 2018, le nouveau gouvernement conservateur au pouvoir provoque une onde de choc au sein de la population francophone lorsqu’il décide de retirer le financement prévu pour la mise en place de l’UOF. L’enjeu de l’enseignement supérieur en français redevient un problème public à résoudre. Heureusement l’UOF renaît dix-huit mois plus tard. Le texte a pour objectif d’étudier les processus de publicisation de l’enjeu de l’enseignement supérieur en français en Ontario depuis 2003 et sa mise à l’ordre du jour gouvernemental. L’article montre que la trajectoire conduisant à la création de l’UOF ne suit pas la séquence habituelle des mouvements engagés dans la résolution des problèmes publics. Au contraire, elle se démarque du fait qu’elle fait l’objet d’une série d’avancées et de reculs malgré sa résolution.