Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Université de l'Ontario français. Lorsqu'une vague médiatique soulève un enjeu de société

Rédigé par :: [lundi 28 juin 2021 09:53] Denière mise à jour par Pascale Rioux :: [jeudi 8 juillet 2021 09:56]
Average rating
Année : 2021 Auteur(s) et collaborateur(s) Lord, François-René; Thème Éducation
Francophones
Francophones hors Québec
Médias - Communications
Ontario
Société
Volume et numéro : , 8-2 Revue : , Enjeux et société Maison d'édition : , Enraciner une nouvelle université au 21e siècle Pages : , 78-104 Résumé La création d’une nouvelle université au Canada est un phénomène peu commun. La fondation de l’Université de l’Ontario français (UOF), première université entièrement francophone en Ontario, revêt ainsi une importance primordiale pour la communauté franco-ontarienne, notamment pour la préservation de sa langue et de sa culture. L’annonce de l’abandon du financement de ce projet par le gouvernement progressiste-conservateur ontarien, le 15 décembre 2018, secoue cette population. Les médias canadiens traitent alors abondamment cette nouvelle. Nous proposons, dans cet article, une analyse à la fois quantitative et qualitative de 2405 articles de journaux couvrant cette période charnière dans la courte histoire de l’UOF. Notre étude révèle notamment que le journal Le Droit, le site de Radio-Canada et la plate-forme numérique ONfr+ sont les médias ayant le plus traité de la création de l’UOF et qu’une plus grande proportion (60 %) des textes de notre corpus sont écrits en français. Le processus de médiatisation de l’UOF est marqué par une amplification médiatique de type media-hype où les journalistes utilisent la personnification, la représentation antagoniste des acteurs et le ton parfois émotif et acrimonieux pour cadrer la nouvelle.